Atelier: Cadres pratiques pour un design éthique (anglais)

Certains seront peut-être surpris d’apprendre que des services conçus pour améliorer notre qualité de vie créent parfois des désagréments inattendus pour les utilisateurs. Bien que le design de services soit de nature intentionnelle, souvent des conséquences imprévues ont des impacts négatifs sur les utilisateurs.

L’impact d’un design bien intentionné a souvent des répercussions inattendues. À l’aide d’une pensée systémique, nous pouvons faire preuve d’une rigueur éthique qui ne se limite pas à mesurer l’impact immédiat d’un système. Les outils de design systémique tels la roue des implications ou l’outil de cartographie de la valeur mise au point par Nancy Bocken peuvent non seulement nous aider à examiner les impacts de deuxième et troisième ordre d’une innovation, ils peuvent aussi nous permettre de réaliser comment la valeur créée pour un groupe peut détruire celle d’un autre groupe.

L’atelier vise à fournir des exercices que les participants pourront facilement intégrer (indestructibles) dans les divers processus au sein de leur milieu de travail afin de permettre à leurs équipes d’imaginer et d’être conscientes des impacts imprévus de leurs intentions de design.

 
 
 
majid.png

Majid Behboudi, Klick Health

Possédant des antécédents en architecture et en sémiotique, Majid a intégré, au cours des dix dernières années, sa passion envers le design axé sur l’utilisateur dans ses rôles à titre de directeur de l’expérience utilisateur. Designer primé et individu qui résout des problèmes de façon créative, il a dirigé et collaboré avec des équipes très performantes dans divers types d’entreprises allant des entreprises en démarrage aux multinationales en passant par des agences et, récemment, chez Klick Health où son équipe crée des expériences numériques qui améliorent la vie des patients et professionnels des soins de santé.

 
 
 
mazi.png

Mazi Javidiani, RBC

Mazi est un stratège en expérience client chez RBC Ventures, un designer systémique et un chercheur s’intéressant aux médias qui concentre ses efforts à clarifier les complexités et améliorer les expériences humaines. Les changements de paradigme en technologie l’intéressent de même que leurs effets comportementaux, culturels, organisationnels et sociétaux. Il détient une maîtrise en design dans le secteur de l’innovation et des prévisions stratégiques de l’Université OCAD où il a cartographié l’écosystème journalistique canadien dans le cadre de son mémoire. Avant de fréquenter l’OCAD, il a occupé le poste de directeur du design chez Berlin, une agence de communication d’Edmonton. Son intérêt pour la cybernétique et le poststructuralisme l’a mené à l’Hexagram de l’Université Concordia où il a travaillé avec un chercheur sur l’architecture réactive et l’étude phénoménologique de la mémoire.